Panier Panier (0) | Osmium USA - District of Columbia US |
Osmium-Institute Germany
Navigation
Osmium-Institute Germany

FAQ

Osmium en général

  • Qu'est-ce que l'Osmium?

    L’osmium est un métal de transition et appartient au groupe des 8 éléments (fer, ruthénium, osmium, hassium) du tableau périodique. Le symbole de l’osmium est Os et son numéro atomique est le 76. L’osmium est un élément chimique primordial, c’est-à-dire qu’il existe sous sa forme actuelle avant même la formation de la terre, contrairement au hassium, par exemple, qui ne peut être synthétisé que depuis 1984.

    L’osmium est l’un des métaux les plus rares au monde. Avant que sa cristallisation ne devienne possible, il n’était disponible que sous sa forme non cristalline et toxique. Le processus de cristallisation n’a été mis au point qu’en 2013, après 40 ans de travail en laboratoire. Cela a finalement permis de commercialiser l’osmium.

  • Pourquoi la structure cristalline de l'osmium est-elle appelée « empreinte digitale » ?

    L’osmium cristallin a une micro-géométrie spéciale. Chaque ligne du bord de la structure de n’importe quel cristal a un angle spécifique en fonction du cristal adjacent suivant. Et, en comparaison aux empreintes digitales humaines, qui sont biologiques, l’osmium ne change pas du tout au fil du temps. Cela signifie que, pour toutes les raisons pratiques, la structure durera éternellement. Par conséquent, la fiabilité de l’identification peut être comparable, mais est en fait encore plus élevée que pour une empreinte biologique.

  • Quelle est la production annuelle d'osmium ?

    Depuis 2019, la production annuelle d’osmium est d’environ 1000 kg. Une quantité importante est utilisée pour la cristallisation, la quantité restante sous forme de composés d’osmium est utilisée à l’échelle internationale dans l’industrie et la recherche universitaire.

    À l’heure actuelle, la production ne cesse d’augmenter à mesure que croît le nombre de mines séparant l’osmium. De ce fait, la quantité attendue permettrait de produire environ deux mètres cube d’osmium potentiellement exploitables.

    Malgré sa toxicité, le tétroxyde d’osmium continue d’être utilisé à diverses fins, comme la production de bijoux mais également à des fins médicales.

    Osmium Institute a accès à la totalité de l’osmium extrait, qui pourra ensuite être cristallisé. De plus, l’Osmium institut a des droits sur l’osmium trouvé dans le passé.

    L’osmium ne doit pas être acheté auprès de sources privées !

  • Comment fonctionne le commerce de l'osmium brut ?

    Il n’y a pas de commerce traditionnel pour l’osmium brut, également appelé « éponge d’osmium », par l’intermédiaire d’investisseurs. L’institut d'osmium allemand achète uniquement l’osmium auprès des mines et non des spéculateurs. L’osmium brut est toxique, il n’est donc pas vendu à des particuliers ou à des investisseurs.

    L'institut d'osmium allemand n’achète pas d’osmium brut pour d’autres raisons. Le processus d’assurance de l’authenticité de l’éponge d’osmium est coûteux et très long.

    Par conséquent, c’est principalement l’osmium cristallin qui est commercialisé.

Produits en osmium

  • Que faire si je souhaite commander de l'osmium et qu'il n'y en a pas en stock ?

    Tout d’abord, il n’existe pas seulement les instituts d'osmium, mais aussi des vendeurs privés et institutionnels possédant des stocks d’osmium. Par l’intermédiaire de revendeurs d’osmium, il est possible de précommander des morceaux d’osmium actuellement en rupture de stock.

    Les tarifs pratiqués sont évalués au moment de la validation de la commande. Cependant, la quantité réelle livrée dépend du prix correspondant au jour de livraison.

    Bien que cela puisse prendre un certain temps pour cristalliser une pièce spéciale, vous pouvez être assuré que vous recevrez le produit spécifié, au prix convenu. Le paiement doit toujours être effectué à l’avance.

    L’une des principales raisons pour lesquelles les investisseurs achètent de l’osmium est le fait que l’osmium peut être difficile à obtenir. En effet de potentiels acheteurs pourraient les contacter dans le futur.

  • Existe-t-il une garantie pour vos formes en osmium ?

    Si une forme a déjà été créée, il y a une forte probabilité pour qu’elle puisse être reproduite. Si un produit est retiré de l’assortiment, il peut toujours être commandé individuellement.

    Cependant, il existe des formes, telles que la barre ronde d'osmium sans revêtement en titane, qui sont sensibles à la manipulation. Pour cette raison, ces formes ne sont plus produites en grandes quantités et ne sont produites qu’individuellement pour des collectionneurs spécifiques.

  • Quel est le délai de livraison des dessins sur mesure en 2D (de la commande à la livraison) ?

    Selon le nombre de commandes, le délai de livraison standard d’un nouveau modèle est d’un à trois mois. Si des lingots d’osmium sont déjà disponibles et que le modèle a déjà été généré en CAO, la livraison est également possible après quelques semaines. Comme pour une sculpture où le tailleur de pierre possède déjà la pierre avant de commencer son travail, il est préférable pour les nouvelles formes d’être déjà en possession d’osmium en vue d’écourter les délais de livraison. Il n’y aura donc plus qu’à donner l’ordre pour commencer le processus d’érosion du fil.

  • Est-il utile d'acheter simplement des carrés d'osmium au lieu de petites barres à bord moyen ?

    Les carrés et les barres plattes moyennes sont des catégories de produits fondamentalement différentes. Lorsqu'un disque est découpé en barres, il y a moins de chutes et de pertes de matériau sur le fil d'érosion que lorsque des carrés sont découpés. En effet, les carrés (c'est-à-dire Q1 à Q9) avec une longueur de bord de 1,5 à 9 mm sont en moyenne beaucoup plus petits que les barres, et la distance que le fil doit parcourir est donc beaucoup plus grande. C'est pourquoi un supplément de coupe est ajouté au prix des carrés, qui ne s'applique pas aux barres. Cependant, les barres les plus petites peuvent être plus petites que les carrés les plus grands. Dans ce cas, l'investisseur a intérêt à acheter des barres plattes moyennes, car il obtient plus d'osmium pour le même prix. Les carrés sont principalement considérés comme des formes préfabriquées pour une installation directe dans les bijoux, souvent combinés avec des triangles d'Osmium.

Physique de l'osmium

  • Quelles sont les caractéristiques de l'osmium ?
    • L’osmium est robuste, cassant et à un éclat blanchâtre-argenté-bleuâtre.

    • Densité : L’un des éléments stables naturels les plus denses (22,61 g/cm3), ayant une densité environ deux fois plus élevée que le plomb (11,34 g/cm3). Cela signifie que l’osmium ne peut pas être contrefait puisque chaque noyau métallique aurait moins de densité.

    • Structure en cristal : serré hexagonal.

    • Module en vrac : Entre 395 et 462 GPa, qui rivalise avec celui du diamant (443 GPa). En conséquence, la compressibilité est très faible.

  • L'osmium est-il fragile/cassant?

    Un diamant a une dureté sur l’échelle Mohs de 10 (définition minérale). L’osmium n’atteint que 7 et il est cassant. Cela ne signifie-t-il pas que les diamants sont beaucoup plus robustes et stables par rapport à l’osmium ?

    Non, ils ne le sont pas. L’intérieur de la structure cristalline des deux éléments a une stabilité similaire. Le mot magique est la résistance à l’abrasion. L’osmium n’est pas aussi robuste qu’un diamant, mais a une résistance à l’abrasion plus élevée que le diamant ; l’osmium gagne à nouveau la partie.

  • L'osmium a-t-il besoin de cristaux d'amorçage métalliques pour cristalliser ?

    Les barres d’osmium, y compris les diamants d’osmium et les étoiles d’osmium, ne nécessitent pas de substrat spécifique. Dans le cadre du processus de cristallisation, ces formes « basiques » sont directement développées sur des substrats en verre saphir, qui sont séparés des cristaux développés une fois le processus de cristallisation terminé.

    Notez que les cristaux d’osmium plus proches du substrat en verre d’origine ont une structure plus fine que les cristaux plus éloignés. Ils paraissent presque plats, mais leur structure peut s’observer au microscope.

  • L’osmium est-il substituable ?

    Commençons par le terme de substituabilité. Le terme ne se réfère pas seulement à la question de savoir si un métal doit être utilisé dans un processus particulier pour obtenir un résultat souhaité. Ainsi, par exemple, il pourrait s’agir de savoir s’il sera possible d’utiliser du fer au lieu du platine dans les catalyseurs. Le platine serait alors substituable et il ne serait plus nécessaire. Dans un processus de production important, cela aurait bien sûr une influence sur le prix et donc sur l’ensemble du marché. 

    Toutefois, la substituabilité s’applique également si l’ensemble du processus peut être remplacé. Par exemple, il n’est plus nécessaire d’utiliser des métaux spéciaux pour les anneaux à piston si la voiture entière est simplement alimentée par l’électricité au lieu de l’essence. Ou pire encore, si les transports publics deviennent soudainement si bien développés, peu coûteux et rapides que nous n’avons pratiquement plus besoin de voitures.

    Cela s’appliquerait à l’osmium de plusieurs façons, mais la question ne se pose pas. Bien sûr, on pourrait construire la coque d’un sous-marin avec de l’osmium, de sorte qu’il puisse plonger dans la fosse des Mariannes grâce à son énorme module de compression. Ou vous pourriez construire un bouclier de rayonnement gamma efficace pour un vaisseau spatial vers Mars. L’osmium peut également être utilisé comme supraconducteur à basse température pour conduire l’électricité sans aucune résistance. Mais toutes ces applications ne sont tout simplement pas réalisables en raison des petites quantités d’osmium disponibles. Et vice versa, l’osmium serait toujours remplacé et substitué, parce qu’un sous-marin conventionnel peut aussi plonger très profondément et parce que n’importe quelle lime à ongle ne peut pas atteindre la résistance à l’abrasion de l’osmium, mais dure aussi très longtemps.

    Mais là où l’osmium ne peut pas être remplacé, ni maintenant ni jamais, c’est son mythe. L’osmium est tout simplement le plus rare et, dans sa forme cristalline, sans aucun doute le plus beau de tous les métaux. Il ne fait aucun doute qu’à l’avenir, il remplacera partiellement les diamants sur le marché du diamant, mais il ne pourra jamais être lui-même remplacé. Mais la diffusion de l’osmium apportera probablement avec elle une forme particulière de substitution. Grâce à l’impossibilité de contrefaire l’osmium, il remplacera l’argent comptant pour beaucoup de personnes riches si la valeur est préservée ou remise.

  • Jusqu’où l’éclat d’osmium arrive-t-il et quelle est l’histoire derrière l’éclat d’Osmium ?

    Un physicien sait qu’il n’y a en fait que deux façons de générer de la lumière parallèle. Soit un laser est utilisé ici sur terre, soit une lampe très éloignée est utilisée comme source lumineuse. Une telle lampe, par exemple, est notre soleil. Les rayons du soleil voyagent si loin jusqu’à nous sur Terre que la lumière n’a qu’un faisceau minimal qui s’élargit lorsqu’elle atteint la terre, que l’œil humain est incapable de percevoir.

    La lumière parallèle ne peut pas être émise par une ampoule sur terre parce qu’elle est sphérique et nous sommes très proches d’elle. Lorsque nous tenons un objet proche d’une telle source de lumière, nous aurons toujours une ombre centrale et une demi-ombre. Nous en sommes tous conscients.

    Mais si vous voulez être vu de loin, vous avez besoin de lumière parallèle. (Dans les romans de Karl May, par exemple, Old Shatterhand utilisa un miroir sur une montagne pour avertir son frère de sang Winnetou de ses ennemis. Nous nous en souvenons tous encore...) La raison en est que la lumière parallèle a encore assez de luminosité, même de loin, de sorte qu’elle peut encore être détectée par la rétine de l’œil. Surtout lorsqu’elle frappe l’œil directement, le cerveau décide que le signal frappant le nerf optique pourrait être important, car une éclaircie soudaine s’est produite.

    L’étincelle d’osmium fonctionne assez semblablement. Lorsque vous êtes, par exemple, debout au soleil lors d’un cocktail et que la lumière du soleil brille sur l’osmium que vous portez comme bijou, les nombreuses petites surfaces cristallines agissent comme des centaines de minuscules miroirs qui maintiennent la lumière du soleil parallèle et sont perçus comme une étincelle par l’œil. Avec cela, le cerveau met l’attention sur la ligne de mire et vous serez vu. Comment cela se compare-t-il aux diamants, qui brillent aussi assez bien ?

    Et bien, le diamant n’a à sa surface qu’une surface semi-perméable qui peut refléter, car la particularité du diamant est précisément sa réfraction dans les amorces intérieures. Si la surface ne laissait pas passer la lumière, elle ne serait pas en mesure de diffracter la lumière. La quantité de lumière directement réfléchie est inévitablement très faible parce que le diamant laisse entrer beaucoup de lumière. Comme la vitesse de la lumière dans les diamants est différente de la vitesse de lumière du diamant sur l’air, la lumière est diffractée dans ses composants, c’est-à-dire ses longueurs d’onde.

    Bien que cette réfraction soit très colorée, l’énergie de chaque couleur est bien sûr inférieure à celle de l’ensemble du faisceau de lumière mixte, dite blanche. Donc, si un rayon d’un diamant frappe l’œil, il aura une certaine couleur, mais presque pas d’énergie à voir. Surtout pas à distance, car chaque longueur d’onde tombe vont dans une direction différente. Par conséquent, on peut observer les reflets colorés des diamants seulement dans les environs proches. Donc à l’avenir, pour être vraiment remarqué lors d’une fête, vous choisirez l’osmium et non plus les diamants qui ne sont adaptés que pour impressionner les gens à proximité.

Chimie de l'osmium

  • Comment l'osmium réagit-il aux acides et aux bases ?

    À température ambiante, les métaux nobles ne réagissent pas avec les réactifs chimiques, y compris les acides forts et les bases. Qu’en-est-il de l’osmium ?

    L’osmium cristallin est extrêmement durable et résistant contre les acides forts et les solutions caustiques.

  • Peut-on produire de l'osmium ?

    Si l’osmium pouvait être « produit », cela dévaluerait le métal et son prix !

    L’osmium ne peut pas être synthétisé à partir d’autres matériaux pour une raison très simple : il s’agit d’un élément chimique qui, par définition, ne peut pas être décomposé davantage. En outre, l’osmium est extrêmement rare.

     

    D’autre part, les diamants peuvent être synthétisés en simulant des conditions de haute pression et de haute température dans le manteau terrestre, forçant ainsi les atomes de carbone à s’organiser dans une structure en cristal de diamant. En fait, le carbone est le quatrième élément chimique le plus abondant dans l’univers, contrairement à l’osmium.

  • L'osmium peut-il ternir (tout comme l'argent) ?

    Non, ça ne peut pas. Le ternissement des surfaces est toujours une réaction chimique, souvent avec de l’oxygène, dont les produits de réaction sont déposés à la surface et y changent les propriétés de couleur et de réflexion. Toutefois, dans des conditions normales, l’osmium ne réagit pas avec l’oxygène ou d’autres substances. Même à des températures très élevées et avec la formation de tétraoxyde d’osmium, le ternissement ne peut pas se produire, car l’oxyde est gazeux et volatile.

    Toutes les différences de couleur sont exclusivement des dépôts d’autres métaux provenant de la coupe ou du récipient de réaction. L’acide chlorhydrique élimine les différences. La condensation de l’humidité dans la structure cristalline peut également causer des effets d’optique qui modifient l’éclat. En outre, la cristallisation peut entraîner un alignement précis des cristaux, qui a des effets visuels qui pourraient ressembler à des sédiments.

  • OsO4 est-il produit lors de l'utilisation du procédé d'érosion par fil ?

    Oui, en petites quantités. Cependant, il est immédiatement réduit en métal sur le fil non précieux. Les atomes d’osmium individuels sont attirés électriquement sur le fil et sédimentés ici. Le fil continu est à température ambiante et refroidit l’osmium immédiatement. Le processus est si rapide que la production de tétroxyde d’osmium n’est pas une question. Seuls quelques atomes parviennent à échapper à la réduction et à s’échapper sous forme de tétraoxyde d’osmium. L’odeur du tétroxyde d’osmium n’est donc pas non plus perçue dans le processus d’électroérosion du fil, même à courte distance.

Sécurité de l'osmium

  • Pourquoi la précision de l'identification est-elle 10 000 fois plus élevée qu'avec une empreinte digitale ?

    Impossibilité de contrefaçon :

    L’osmium est entièrement stable sur le plan dimensionnel dans son aspect cristallin et cela est irréversible. Cette caractéristique le distingue entre autres des propriétés d’or facilement malléable. Un avantage significatif découle de cette propriété : cela rend l’osmium pratiquement impossible à contrefaire.

     

    Sa surface cristalline est reconnue de manière très fiable, tout comme une empreinte digitale.

     

    Explication :

     

    La structure unique des crêtes de friction d’un doigt humain est utilisée pour la reconnaissance d’une empreinte digitale.

    Pour l’osmium, le bord de n’importe quel cristal est l’analogue aux crêtes de friction. Chaque bord de ce type est incliné dans l’espace tridimensionnel, forme un angle spécifique avec la surface inférieure métallique de niveau et a également une surface clairement définie. En outre, chaque cristal correspond hors du matériau de base à une longueur identifiable.

     

    Même un diamant d’osmium standard de 3 mm contient déjà plus de 1 000 caractéristiques macroscopiques de ce type. Au niveau microscopique, il y a des millions de caractéristiques. Pour une plus grande surface d’une structure d’osmium, le nombre de variables se multiplie en conséquence.

     

    Pour cette raison, l’osmium est souvent mentionné comme 10 000 fois plus fiable par rapport à une empreinte digitale, alors qu’en réalité sa sécurité est encore bien plus élevée. Les chiffres exacts ne peuvent pas être donnés car, en cas de doute, des structures plus petites pourraient être envisagées.

     

    Avec la sécurité supplémentaire de sa densité, on peut donc prétendre à juste titre que l’osmium ne peut pas être falsifié.

     

    Lorsque l’or est forgé, un morceau de métal de densité comparable est souvent recouvert d’un revêtement plus ou moins épais. Alternativement, un lingot d’or est rempli d’un autre métal.

     

    Le seul métal connu qui diffère de l’osmium en therme de densité par seulement un centième de gramme est l’iridium.

     Cependant, aucune contrefaçon ne peut être effectuée avec l’iridium non plus, puisque non seulement les deux métaux ont des points de fusion élevés, mais les revêtements à ces températures signifient également que l’autre métal perdrait sa forme. Néanmoins, ce cas est tout simplement hypothétique, parce que l’osmium est livré dans des structures très fines comme des barres de sorte qu’un véritable « intérieur » n’existe même pas.

    Les tentatives de cristalliser les lingots d’iridium ont également échoué parce que l’iridium a une telle structure de cristallisation différente qu’il est clair et visible à l’œil nu que l’on peut voir qu’il s’agit de barres de ruthénium, d’iridium ou d’osmium.

  • Le procédé de cristallisation est-il breveté ?

    Non, ce n’est pas breveté. Un brevet explique très précisément les processus pour être reconnu comme tel. Un brevet est toujours obtenu s’il existe un risque que la découverte soit bientôt faite et commercialisée par un deuxième inventeur. Avec l’osmium, il y a plus de risque d’un brevet lui-même, parce que les instructions dans le brevet expliquent le processus très détaillé à un imitateur possible. Cela augmente le risque d’imitation. Ce plagiat du processus est alors interdit, mais il ne peut pas être contrôlé et combattu dans le monde entier. En outre, les procédures de brevet prennent beaucoup de temps à demander et à faire respecter. La meilleure chose quand il s’agit d’osmium est de laisser le processus dans la boîte noire et de ne pas le publier. De cette façon, il ne peut y avoir d’imitateurs. De nombreuses coïncidences et moments dangereux se sont produits en laboratoire lors de la découverte de la cristallisation, ce qui rend le processus unique. On ne peut donc pas, par hasard, conduire de nouveau et de la même manière à la connaissance qui explique le processus de cristallisation.

     
  • Que sont les billes/perles fondues à l’arc d’osmium ?

    Avertissement:

    Dans sa forme brute, l’osmium est un métal toxique. L’osmium brut est rendu non toxique, beau et échangeable que par cristallisation. Malheureusement, il y a un nombre croissant de fournisseurs sur Internet qui vendent ce qu’on appelle des perles de fonte (allemandes : Schmelzperlen) faites d’« osmium ».

    Nous sommes donc tenus de délivrer l’avertissement suivant :

    1. L’innocuité des perles de fonte d’osmium ne peut être confirmée. On peut supposer que les perles de fonte d’osmium forment du tétroxyde d’osmium sur leur surface. Le tétraoxyde d’osmium est un produit chimique dangereux avec une toxicité aiguë (inhalation, cutanée, orale) et qui peut causer des effets de corrosion sur la peau.

    2. La plupart des offres en ligne ne sont pas de l’osmium, mais d’autres métaux avec une haute densité et une surface argentée brillante.

    3. Les instituts d'osmium ne délivrent pas de certificats d’authenticité pour la fonte des perles.

    L’achat et la possession de perles fondantes d’osmium et généralement tout type d’osmium qui n’a pas subi de changement de structure cristalline par le processus de cristallisation peut nécessiter des licences et des permis spéciaux et doit être évité.

    Si vous avez des questions, veuillez contacter votre Osmium-Institute local. Vous pouvez trouver les coordonnées sur le site www.osmium-institute.com.

Metals précieux

  • C'est quoi un metal précieux?

    Un métal précieux est un élément métallique rare et naturel d’une grande valeur économique. Chimiquement, les métaux précieux ont tendance à être moins réactifs que la plupart des éléments. Ils sont généralement ductiles et ont un éclat élevé.

    Il existe ces 8 métaux précieux suivants :

    • Métaux monétaires : or, argent.

    • Métaux du groupe platine : Ruthénium, rhodium, palladium, osmium, iridium et platine. Ils ont des propriétés physiques et chimiques similaires et ont tendance à se produire ensemble dans les mêmes gisements minéraux. Cependant, ils peuvent être subdivisés en fonction de leur comportement dans les systèmes géologiques :

    • Éléments du groupe platine du groupe iridium : osmium, iridium, ruthénium

    • Éléments du groupe de platine du groupe palladium : rhodium, platine, palladium

  • L’osmium est-il aussi sûr que l’or en temps de crise ?

    Oui, il l’est et il le restera. C’est une réponse standard. Cependant, il n’est jamais sage de suivre une déclaration pour des milliers d’années sans autre vérification car le monde change constamment. Tout d’abord, il est vrai que l’or est négocié dans un marché très limpide. Cela signifie qu’il est possible de vendre de l’or rapidement dans presque n’importe quelle dénomination. Les prix sont modérés à bas, mais ils sont fluctuants et se déplacent latéralement en raison des quantités incroyablement élevées d’or qui peuvent encore être extraits en dépit de la forte demande.

    À première vue, c’est une bonne caractéristique, parce que l’or a pour but le maintien de sa valeur. En effet, il n’a pas comme objectif principal l’augmentation de sa valeur. Néanmoins, il est toujours sage d’équilibrer les risques et de prévoir une augmentation de la valeur du portefeuille de métaux.

    Examinons de plus près le scénario d’une crise. Dans le cas où une guerre éclate réellement dans un pays ou lorsque l’une des principales monnaies internationalement acceptées s’effondre, les métaux physiques gagnent en valeur. Il y a deux gagnants différents. L’un d’eux est celui des métaux industriels comme le cuivre, qui ne peuvent plus être exploités dans une région de guerre ou qui ne peuvent tout simplement pas quitter le pays. Cette situation s’est produite à maintes reprises ces dernières années, lorsque les terroristes causaient des problèmes dans un pays.

    D’autre part, il y a les métaux précieux, qui n’ont généralement aucune signification industrielle. Dans tous les cas, les industries dépendent d’une quantité définie d’or dont elles ont besoin en approvisionnement constant. En fait, en cas d’urgence, par exemple pour la production de puces informatiques, des quantités suffisantes sont toujours directement disponibles. On peut se demander si, en cas de guerre dans un pays, la production de ces puces pourrait se poursuivre qu’elle que soit la crise.

    Par conséquent, il existe des métaux précieux avec leur utilisation spéciale comme substituts de devises. Contrairement à toutes les monnaies fiduciaires dans le monde, elles ne peuvent jamais et en aucun cas être soumises à l’inflation, en particulier en raison de leur nature physique. La quantité disponible qui est possible d’extraire et rien au-delà. La réimpression échoue tout simplement sur le marché des métaux précieux !

    Avec l’osmium on est particulièrement bien doté de nos jours pour de nombreuses raisons :

    L’osmium est très limité, avec seulement 44 000 kg dans la croûte terrestre. L’osmium doit faire face à des augmentations extrêmes de sa valeur. Il est la nouvelle monnaie du « havre de sécurité » des super riches. Il ne pourra jamais être falsifié parce que la structure cristalline de chaque pièce ne peut pas être reproduite. C’est dix mille fois plus sûr qu’une empreinte digitale. La base de données du Code d’identification de l’osmium est stockée de manière décentralisée et ne peut pas être piratée. L’osmium peut être transféré à une autre personne n’importe où dans le monde en quelques secondes avec le code de changement de propriétaire.

Osmium pour les investisseurs

  • Qu'est-ce qui fait de l'osmium une alternative viable à l'or ?
    • Contrairement à l’osmium, il y a beaucoup d’or ; des nouvelles mines d’or sont constamment ouvertes. Le prix de l’or est relativement instable et est sujet à des fluctuations. L’or est déjà négocié en bourse, mais l’osmium devrait également, être coté bientôt.

    • L’osmium a une densité de valeur extrêmement élevée. Une voiture de sport moyenne vaut seulement jusqu’à 4 centimètres cubes d’osmium.

    • Contrairement à l’or, l’osmium ne peut pas être contrefait. En raison de sa caractéristique d’avoir l’une des densités les plus élevées de tous les matériaux, il ne peut pas contenir un noyau fabriqué à partir d’un autre matériau tout aussi dense.

    • Par rapport à l’osmium, l’or n’est pas rare et est échangé par un très grand nombre de personnes. Actuellement, on suppose que l’or ne sera pas épuisé de sitôt. Cependant, l’osmium ne pourra plus être extrait dans 20 ans et deviendra alors extrêmement difficile à acquérir.

    • La sécurité des investissements est un autre facteur important. Même si un morceau d’osmium est volé, il y a une forte probabilité qu’il soit tracé grâce à  la base de données d’osmium.

    • L’osmium a une structure de cristal unique qui permet d’identifier n’importe quel échantillon, même sans certificat.

  • Pendant combien de temps l'institut d'osmium en Allemagne dispose-t-il de la licence mondiale Osmium ?

    Depuis quand l’Osmium-Institut zur Inverkehrbringung und Zertifizierung von Osmium GmbH (l'institut d'osmium allemand) a-t-il la licence mondiale du cristallisant suisse pour certifier et distribuer l’osmium ? En d’autres termes, quel est l’ampleur du risque qu’il y ait soudainement une chaine différente qui soit en concurrence avec la structure du marché que nous prévoyons d’établir ?

    Il n’y a pas de limitation dans le temps, tant que l’Osmium-Institute Allemagne se conforme à la loi. Dans ce cas, le contrat est transféré directement à la société suisse de cristallisation. Toutefois, c’est très peu probable puisque toutes les parties concernées ont spécifié dans leur objectif déclaré de construire une structure qui est sûre pour les fabricants, et également pour les détaillants et les clients.

  • Est-il difficile de copier le processus de cristallisation ?

    C’est un processus compliqué, délicat et dangereux en laboratoire. Les températures et les pressions sont extrêmement élevées et difficiles à contrôler. Ce qui fait qu’il n’est tout simplement pas possible de copier ce processus.

    En fait, il y a plus de 160 étapes individuelles de ce processus de production qui devraient être identifiées et copiées. Tout d’abord, chaque étape prend plus de 3 mois, étant donné que l’on sait ce qui doit être fait et comment. Et deuxièmement, il faut au moins 40 ans pour maîtriser toute la chaîne de production avec presque aucune possibilité pour accélérer les choses.

  • Quelle est la capacité actuelle de cristallisation de l'osmium cristallin ?

    Le taux de production actuel est suffisamment élevé pour le marché existant et peut être doublé tous les trois mois si nécessaire. L’ajustement de la capacité de production sera géré à mesure que la demande augmentera. L’essentiel est que chaque livraison puisse être organisée si le matériel est prépayé ; dans le pire des cas, les délais de livraison peuvent aller jusqu’à six mois.

    Toutes les formes et produits disponibles peuvent être vus à http://www.buy-osmium.com. Ainsi, la pièce que vous aimez peut vous être livrée en un rien de temps.

  • Quels sont les principaux marchés de l'osmium cristallin ?

    Il existe deux marchés principaux dans lesquels l’osmium peut être vendu : la joaillerie et l’investissement.

    Si l’osmium est utilisé pour les bijoux, comme une bague couteuse ou une montre exclusive, cet osmium sera définitivement retiré du marché.

    Cela signifie que seul l’osmium provenant d’investissements pourra être racheté à l’avenir lorsque les taux de production finiront par baisser. Cela peut entraîner des hausses de prix, car il y a moins d’osmium disponible avec une demande constante ou accrue. Ce scénario est également appelé le « big bang de l’osmium ».

  • 29) Qu’entend le monde de la finance par le terme « Big bang de l’osmium » ?

    Le terme Big Bang est utilisé pour décrire un scénario dans lequel les prix augmentent très rapidement. Dans le secteur de l’osmium, c’est le jour où l’osmium ne pourra plus être acheté dans les mines pour satisfaire la demande. Les mines ont une quantité limitée d’osmium disponible.

    Les prix peuvent donc augmenter si l’osmium ne peut être racheté qu’aux investisseurs. Les investisseurs peuvent alors avoir la possibilité de faire payer leur osmium à des prix plus élevés. A ce moment-là, aucune autre source ne sera disponible, et puisque tout le monde ne voudra pas vendre, la course aux prix excessifs pourrait commencer.

    Le big bang de l’osmium ne doit pas être confondu avec une bulle spéculative (comme sur les marchés immobiliers, par exemple), car la pénurie sera réelle à un moment et ne pourra pas être compensée.

  • Quels sont les produits à base d'osmium dont la valeur devrait augmenter le plus au cours des deux prochaines années ?

    Il existe 1g de barres à bords moyennes d’osmium, de petites barres courbées (anneaux), 0,1g de diamants d’osmium et d’étoiles d’osmium, 30g de disques d’osmium (gaufrettes) et d’autres formes. Le produit le plus exclusif sera la perle d’osmium extrêmement rare.

    Les diamants et les étoiles d’osmium conviennent aux petits investissements, tandis que les clients qui envisagent d’investir davantage achèteront généralement des disques. Ces clients ont la possibilité de couper le disque, puis de revendre les formes résultantes, tel les formes 2D ou les diamants d’osmium et les étoiles, y compris aux clients, sans se limiter aux bijoutiers.

    Bien qu’il soit impossible de faire des prédictions fiables sur l’évolution future des prix, les perles d’osmium d’un diamètre allant de 11 à 15 mm peuvent augmenter beaucoup plus en prix que d’autres produits d’osmium. La raison en est que le rendement de production des perles d’osmium diminue avec l’augmentation du taux de production en raison du processus de cristallisation utilisé.

    Le nombre total de perles d’osmium sur le marché mondial ne doit être que de quelques milliers.

  • Existe-t-il une garantie de prix pour l'osmium ?

    Puisque les instituts d'osmium ne commercialisent pas, mais sont des instituts de certification, il n’y a pas de rachat. Le rachat est même interdit par la loi pour les instituts.

    Dorénavant, le propriétaire devra vendre à un bijoutier ou à un autre investisseur. Comme ces marchés émergent et se développent très rapidement, il y aura des possibilités de vendre plus tard à un bon prix.

    En outre, une plateforme de négociation est en cours de préparation pour les ventes et futurs achats d’osmium entre parties privées. Les parties privées peuvent utiliser le site www.osmium-preis.com lors d’une transaction pour fixer un prix entre vendeur et acheteur.

  • Quel est le pari de l'osmium ?

    Le « pari d’osmium » décrit un scénario où les investisseurs d’osmium spéculent que l’osmium deviendra encore plus rare, que sa valeur augmentera, et en même temps le marché secondaire de l’osmium, dans lequel l’osmium est utilisé pour la fabrication de bijoux, se développera.

    De plus, ces investisseurs s’attendent à ce que le marché soit beaucoup plus accessible à l’avenir comparé à il y a quelques années, lorsque l’osmium était pour la plupart inconnu.

  • Quels sont les produits recommandés pour quel investisseur ?

    La décision quant à la pièce d’osmium à acheter, qui forme un osmium semi-fabriqué/fini/manufacturé à stocker pour la prochaine génération ou quels bijoux d’osmium acheter, devrait prendre en considération un facteur important : la forme du produit semi-fabriqué/fini/ manufacturé !

    Lorsque l’osmium est utilisé dans l’industrie de la joaillerie, par un plus grand fabricant ou tout simplement une petite entreprise de bijoux, il doit être possible de couper la forme désirée à partir d’un disque d’osmium ou d’une barre d’osmium. Lors de la coupe, les formes d’osmium sont positionnées d’une certaine manière de façon à minimiser les pertes (par exemple l’osmium qui ne pourra plus être utilisé après la coupe). La raison vient du fait que les chutes doivent subir une fois de plus le cycle complet de cristallisation, impliquant ainsi un effort considérable.

    Pour cette raison, les investisseurs purs devraient plutôt acheter des produits finis comme les diamants d’osmium, les étoiles d’osmium, ou les barrettes d’étoiles, parce que ceux-ci peuvent être revendus plus facilement aux bijoutiers. Les personnes qui associent l’investissement aux bijoux peuvent également acheter toutes les autres formes. Dans tous les cas, lors de l’achat de barres ou de disques, il est clair que ces produits sont des produits semi-fabriqués qui peuvent être encore coupés dans presque n’importe quelles formes. Plus leur surface est grande, plus il est facile de réaliser des formes sans trop de pertes importantes. Ces produits peuvent également être vendus à d’autres investisseurs ou banques.

    En général, tous les investisseurs devraient viser une période d’investissement de 10 à 15 ans pour l’achat du métal. L’osmium n’est certainement pas un produit pour du commerce spéculatif à court terme.

  • Quelle est l’importance des pertes dans une barre d’osmium ?

    La zone adjacente au bord le plus éloigné d’une barre d’osmium se transforme inévitablement en perte car cette zone est très difficile et souvent impossible à traiter. C’est pour cette raison que les formes sont de préférence découpées à partir de la section centrale d’une barre. En conséquence, la zone de la section centrale doit être aussi grande que possible par rapport à la circonférence.

    Cela signifie que les barres et les disques plus grands impliquent moins de pertes et sont donc plus adaptés pour les investisseurs. Il est donc recommandé d’acheter la plus grande forme possible avec les fonds disponibles plutôt que d’acheter deux ou plusieurs petites barres.

    Une exception à cela sont les formes pré-découpées telles que les formes de petits animaux, incrustations, diamants d’osmium ou barrettes d'étoiles. Ces formes sont déjà des produits finis et peuvent être revendues dans cette forme.

  • Pourquoi suppose-t-on que la valeur de l’osmium va augmenter ?

    La question du métal qui augmente ou baisse en prix dépend uniquement de la demande et de l’offre. Ou pour le dire plus précisément, cela dépend si un acheteur trouvé est prêt à payer le prix que vous voulez atteindre pour votre métal.

    Ce principe s’applique à la fois dans la vie quotidienne et dans la macroéconomie. Il est un peu étrange, cependant, que le principe ne soit pas toujours respecté quand il s’agit de ses propres avantages.

    Alors, qu’adviendra-t-il probablement du prix de l’osmium dans différents scénarios ?

    1. La cristallisation de l’osmium est arrêtée parce que l’osmium brut n’est plus disponible. Dans ce cas, le prix va sûrement augmenter, car aucun produit osmium supplémentaire ne pourra être livré.

    2. Une crise se produit et les gens doivent quitter leur pays. Dans ce cas, le propriétaire emportera l’osmium avec lui/elle. Les gens peuvent acheter de l’osmium comme devise/monnaie d’évasion assez tôt afin de quitter le pays avec le métal. L’avantage de l’osmium est qu’il a la densité de valeur la plus élevée de tous les métaux et pour cette raison la valeur d’une grande villa peut facilement être transporté dans la poche.

    3. Aucune crise n’éclate et la cristallisation se poursuit. Dans ce cas, l’osmium continuera simplement d’être échangé et transformé en bijoux. Au fil du temps, cependant, deux aspects vont inévitablement changer le marché. D’une part, il n’y aura bientôt plus d’osmium brut, de sorte qu’il ne sera plus possible de se cristalliser dès que l’approvisionnement en osmium brut atteindra zéro. D’autre part, les gens perdront des marchandises et transformeront l’osmium en bijoux. Ces pièces ne reviendront jamais sur le marché pour les investisseurs. Ainsi, inévitablement, la quantité de marchandises asymptotiquement diminuera également vers zéro. Osmium augmentera donc en valeur et en prix dans ces cas.

    Certes, il pourrait également y avoir des scénarios qui pourraient conduire à la baisse des prix de l’osmium dans des situations spéciales. Toutefois, le marché semble tendre vers cela, de telle sorte où seules les ventes temporaires d’une quantité importante d’osmium pourraient être considérées.

  • Que valent les diamants, de toute façon ?

    Les diamants sont éternels. C’était autrefois le slogan principal de la société néerlandaise DeBeers, qui contrôle le marché du diamant depuis des décennies avec une part de marché énorme.

    Bien sûr, ce n’est pas vrai, parce que les diamants brûlent dans le feu tout comme un morceau de bois. D’autre part, ils sont soumis au mythe d’être incroyablement rares. C’est pourquoi les gens croient que les diamants ont de la valeur. On ne peut, cependant pas nier le fait qu’ils soient incroyablement beaux.

    Si l’on croit des sources inconnues, la question du diamant du sang a également été lancée sur le marché par une entreprise afin de déstabiliser ses concurrents. C’est absolument concevable, parce que les entreprises de cette taille peuvent être incroyablement brutales sur le marché. Après tout, ils peuvent en grande partie contrôler tout un marché, précisément parce qu’ils en ont la visibilité et la place. Et aussi parce qu’ils peuvent financer des campagnes avec beaucoup d’argent, de persévérance et de bon marketing, pour atteindre leurs objectifs. Ce n’est que de cette façon, et pour des raisons de visibilité, que CocaCola a inventé le Père Noel et l’a répandu dans le monde entier. Après tout, nous achetons tous une boisson gazeuse brune maintenant, même pendant la saison froide. Ingénieux. 

    Cependant, le marché du diamant a radicalement changé. Avec l’introduction de diamants artificiels sur le marché, DeBeers a été confronté à la concurrence. Par conséquent, la société a mis la technologie de la culture du diamant, qu’ils maîtrisent depuis des décennies, dans la bonne lumière et maintenant ils vendent des diamants fabriqués par l’homme avec un succès modéré. Les lobbyistes de l’entreprise ont même obtenu que les diamants n’aient pas à recevoir d’identifiant. C’est particulièrement perfide si vous possédez des diamants dans votre patrimoine familial, ils ne valent tout à coup rien, parce qu’ils ont la même valeur que les diamants synthétiques. On voit à peine la différence.

    Il est également intéressant que DeBeers offre une machine qui puisse trouver une différence infime dans la superposition des cristaux. Le plus drôle, c’est que l’intention est de détecter une moins bonne qualité avec les diamants naturels. Ainsi, la nouvelle stratégie de marketing est : Bonjour chers clients, s’il vous plaît achetez les nouveaux diamants synthétiques pour moins d’argent, mais s’il vous plaît n’achetez plus de pièces individuelles. Cela leur permet de faire valoir qu’ils n’ont pas besoin de creuser d’autres trous dans la terre pour le bien de la conservation de la nature. D’autre part, ils attaquent toutes les entreprises comme Swarovski, qui vendent des bibelots/breloques bon marché comme des pierres coûteuses. Maintenant, le diamant est soudainement devenu si bon marché qu’il peut être utilisé dans les bijoux fantaisie.

    Il est intéressant de regarder de plus près le marché des matières premières, parce que le carbone est l’un des matériaux les moins chers, étant donné qu’il peut être utilisé pour produire des diamants atome par atome. En fait, la matière première est si bon marché que les gens la produisent eux-mêmes. À chaque respiration, un être humain produit 80 microgrammes de dioxyde de carbone à partir de la nourriture qu’il ingère et qui est traitée par son corps. La fraction de masse dans le dioxyde de carbone est de 12u à 32u entre le carbone et les deux atomes d’oxygène impliqués. Donc, par rapport à la molécule entière avec 12u à 44u (c’est la masse dite molaire) environ un quart. Ainsi, nos poumons expirent une quantité d’environ 20 microgrammes de carbone par respiration/souffle.

    Si nous supposons que nous avons besoin de 0,2 grammes pour un carat, cela nous prendrait 10.000 respirations. Nous respirons toutes les quatre secondes. Cela nous donne un nombre de 40.000 secondes pour expirer un carat. Au bout de 11 heures, le diamant est prêt. Si nous estimons maintenant les coûts qui seront vraisemblablement utilisés dans le plasma pour la culture de cristaux, alors en plus de notre zéro euro pour le carbone, il y a aussi quelques euros pour l’électricité et la machine. C’est ainsi que la pauvre entreprise DeBeers gagne encore beaucoup.

    C’est pour cette raison qu’il est tout simplement préférable d’acheter les diamants d’osmium qui sont inoubliables et incomparables.

Ventes d'osmium

  • L'osmium est-il vendu dans le cadre d'un système pyramidal ou d'une chaîne de Ponzi ?

    La réponse est clairement non. Les revenus ne sont générés que par la vente d’osmium ; il n’y a pas de « frais d’adhésion » ou d’investissements financiers autres que le coût de la conduite des affaires. Il existe deux façons différentes de placer l’osmium sur le marché : soit vous pouvez vendre de l’osmium en tant que grossiste ou vendeur au détail, soit vous engager dans des ventes intermédiaires en établissant des relations avec les clients finaux et en recevant une commission.

    Les intervenants dans la vente d’osmium, y compris, mais sans s’y limiter, les partenaires de l’institut d’État, les grossistes, les vendeurs au détail et les partenaires qui s’engagent dans des ventes intermédiaires, sont récompensés pour leurs efforts étant donné que chacun a des rôles différents à jouer dans l’importation et la vente d’osmium à l’utilisateur final. Ce modèle de commission est divisé en quatre niveaux, de sorte à ce que chaque partenaire puisse bénéficier de commissions.

Rareté de l'osmium

  • Quelle est la rareté de l'osmium par rapport aux autres métaux ?

    L’osmium n’est pas seulement le métal précieux le plus rare sur terre, mais aussi le métal le plus rare en général. L’or se produit 1500 fois plus souvent que l’osmium « élément cosmique ».

    Un autre exemple est la comparaison avec le platine.
    Dans 250 camions de 40 tonnes remplis à ras bord de minerai de platine, vous ne trouverez qu’une once, c’est-à-dire environ 30 g d’osmium.

    Puisque l’osmium est extrait avec le platine, c’est la meilleure comparaison, parce qu’il n’y a pas d’autre source pour l’exploitation minière associée au platine ou au nickel.

  • L'osmium a-t-il une « mémoire » ? Qu'en est-il de l'hystérésis ?

    L’hystérèse se produit lorsqu’un processus évolue vers l’état où il peut se réguler lui-même. Elles se produisent dans les systèmes de mesure et de contrôle en raison de retards et d’effets prolongés après un changement de réglementation. Dans la métallurgie, il y a des effets de mémoire, tels que les métaux de mémoire, qui peuvent retrouver leur forme d’antan à travers des changements de température. En outre, une tension peut survenir dans un métal, dû au travail mécanique et qui peut conduire à des fissures dans le métal. Ainsi, vous pouvez plier un métal plusieurs fois, et à un moment donné, il va se briser. Cela s’applique à tout métal sous n’importe quelle forme d’utilisation, même avec du très bon acier à ressort. De plus, il est dit dans l’ésotérisme que les métaux et les liquides peuvent se souvenir des effets et ensuite avoir une influence sur les humains en fonction d’eux. Toutes les déclarations ésotériques sur l’osmium sont absurdes et ne doivent en aucun cas être assimilées à la recherche scientifique.

  • Pourquoi les deux différents numéros de 1 300 kg et de 120 kg pour la production minière existent-ils ?

    La quantité d’osmium dans la croûte terrestre est estimée à 9 m³, dont 2 m³ peuvent être effectivement extraits. Voilà pour la théorie, parce que les faits vérifiés sont difficiles à trouver. Cependant, il existe des données et des chiffres historiques que les instituts d’osmium reçoivent des sociétés partenaires.

    Néanmoins, déterminer les nombres exacts reste complexe.

    Cependant, une différence est à portée de main. À certains moments de la littérature, la quantité d’Osmium extrait était indiquée à 1 300 kg. Ce chiffre résulte de l’ajout de plusieurs sources internationales. Et pourtant, habituellement, l’Osmium n’est pas séparé du mélange métallique.

    Un exemple simple est la pureté du platine à 99,99%. Si d’autres métaux comme l’osmium sont contenus dans les 0,01 % restants, l’osmium n’a pas nécessairement à être séparé tant qu’aucun acheteur ne montre un intérêt dans l’achat et le prépaiement en avance de l’osmium. L’osmium n’est séparé que s’il est vendu ou peut être vendu.

    Quel effet cela a-t-il ?

    Cela signifie que chaque année, les dépôts d’osmium dans la croûte terrestre deviennent plus petits. Peu importe si l’osmium est cristallisé ou non. Par conséquent, l’osmium devient de plus en plus rare, même sans cristallisation. En fait, cela se produit automatiquement. Si aujourd’hui seulement une partie de l’osmium qui a été extrait est séparée, une moitié pourrait, par exemple, aller à l’usage médical et l’autre moitié pourrait être cristallisée. Ainsi, 120 kg d’osmium seraient mis sur le marché dans un délai d’un an. Le nombre est parfaitement réaliste, même si les numéros valides ne peuvent pas être obtenus dans ce cas non plus. Il n’y a tout simplement pas de statistiques. La seule chose qui est certaine, c’est que l’échelle des nombres est correcte et qu’ils sont très petits.

    La mobilité changera également à l’avenir. Cela aura un impact sur l’extraction du platine et en particulier sur l’extraction du palladium. Si les métaux trouvent d’autres applications, l’osmium continuera également d’être extrait. Si ce n’est pas le cas, le marché disparaîtra, car de petites quantités ne valent pas l’effort.

    Et c’est l’une des grandes opportunités de l’osmium.

Prix de l'osmium

  • Que signifie le terme « taux de récolte » lorsqu’il s’agit d’osmium ?

    L’aspect le plus important de la tarification quotidienne est le taux de récolte. Le taux de récolte est la quantité d’osmium qui peut effectivement être utilisé après la croissance des cristaux et n’a pas à être retourné au processus. Le rejet des cristaux inutilisables qui en résulte doit être redistillé plusieurs fois et recristallisé avec un grand effort technique et monétaire.

  • Pourquoi l’osmium cristallin était-il autrefois relativement bon marché ?

    Avec la première cristallisation de l’osmium, le marché s’est développé très rapidement et l’osmium a été acheté par de nombreux investisseurs et clients qui voulaient être les premiers sur le marché.

    Bien que la cristallisation soit née, la qualité des premières pièces faisait encore défaut. Par exemple, des barres rondes d’osmium avec des élévations individuelles allant jusqu’à 3 mm ont été créées. Ne sachant pas quelles qualités seraient possibles à l’avenir, ces pièces ont été vendues.

    Aujourd’hui, la granularité, qui correspond à la taille du grain des cristaux d’une surface, est beaucoup mieux. Cependant, cela n’est que partiellement dû à l’amélioration du processus de cristallisation. Principalement, la haute qualité actuelle est due à l’amélioration du contrôle qualité et au retour de pièces avec une qualité de cristallisation déviante dans le processus. Ce recyclage nécessite un traitement coûteux et complexe. Les marchandises ne peuvent pas être livrées et il peut arriver que l’osmium entre dans un four jusqu’à cinq fois jusqu’à ce que la qualité de livraison selon les normes actuelles soit possible.

    Au cours de la première année de ventes d’osmium cristallin, cela a été particulièrement notable. La raison en était que les clients voulaient de meilleures surfaces et que l’industrie horlogère avait besoin de meilleures surfaces pour que l’aiguille de la montre puisse se déplacer sur un cadran d’osmium sans frotter. De plus, les bijoux contenant de l’osmium n’étaient pas censés extraire des fils des vêtements ou causer des blessures aux personnes avec des cristaux individuels.

    La sélection des pièces qui s’améliorant presque mensuellement, le prix de production a également augmenté.

    De nos jours/ Dans nos temps modernes, cependant, beaucoup d’autres facteurs rentrent en compte dans la tarification.

  • Est-ce que je perds la TVA quand j’achète de l’osmium ?

    À première vue, cela semble être le cas. Dans le monde réel cependant, les choses sont un peu différentes. Parce que oui, l’osmium selon la loi succombe au paiement de la TVA. Cette taxe doit être payée par toute personne privée lors de l’’achat. Les entreprises sont des exceptions, parce qu’elles peuvent déclarer la taxe comme taxe sur les intrants. Les entreprises basées dans l’UE qui ont un numéro d’identification TVA pour les transactions de paiement à l’étranger sont également exonérées. Et bien sûr, les entreprises basées hors UE et à l’étranger sont obligées de payer la taxe de leur pays comme taxe de vente à l’importation lors du passage de la frontière.

    La grande exemption est le stockage d’osmium dans un entrepôt hors taxes lors du passage de la frontière vers un pays non membre de l’UE. Dans un tel entrepôt, l’osmium n’est pas encore importé. Pour cette raison, les droits à l’importation et la taxe ne sont pas encore payés. Si le métal doit être retiré un jour, il devient obligatoire de payer des droits de douane et des taxes.

    Dans tous les cas, quelqu’un paiera un jour l’impôt et sera alors le propriétaire de son osmium. Ainsi, l’impôt semble perdu au début. Mais cela change le jour de la vente, parce que les chiffres suivants se comparent maintenant les uns aux autres. Un acheteur qui veut acheter de l’osmium chez un concessionnaire ou un institut doit également payer la taxe. Donc, il est logique pour lui d’acheter plusieurs points de pourcentage en dessous du prix brut d’une personne privée. La valeur en espèces de l’impôt est ainsi essentiellement versée à la personne privée. Il ne s’agit pas d’évasion fiscale, mais le vendeur doit maintenant payer de l’impôt sur le bénéfice qui en résulte. Il ne s’agit que du bénéfice réel et non de la TVA. En outre, la vente d’actifs réels est non imposable/libre d’impôt après un an, tant que le vendeur n’agit pas d’une manière commerciale.

    De cette façon, le vendeur reçoit quasiment la totalité de son argent, même si le prix de l’osmium n’a pas changé entre-temps. Bien sûr, beaucoup de gens spéculent encore sur un prix de vente généralement plus élevé qui promet un profit, en plus de la réserve de valeur qu’un actif tangible offre.

  • Comment fonctionne la tarification de l’osmium ?

    Le prix de l’osmium est un prix au comptant qui est déterminé quotidiennement.

    Il est basé sur un système de serveur, qui est alimenté avec des données quotidiennes de la Suisse.

    L’algorithme calcule le prix le matin. Il met à jour tous les nouveaux prix toutes les 24 heures.

    Dans le passé, il y a toujours eu des ajustements et des améliorations à l’algorithme afin d’intégrer autant de données et névralgiques que possible dans le prix.

    1.) Le principal facteur d’influence est le taux de récolte, qui est déterminé quotidiennement. Le taux de récolte est le pourcentage d’osmium cristallisé qui peut être utilisé selon les critères de qualité actuels. Tout le matériel qui ne peut pas être, dû à des imperfections, des pointes ou des irrégularités de surface doit être retourné pour recyclage.

    2.) Le processus de recyclage et le montant d’osmium retourné est inclus dans le prix. Seul le matériel qui ne peut être utilisé lorsqu’il a été récolté des fours ainsi que l’osmium restant comme chute après la coupe est recyclé. Malheureusement, le processus est coûteux, complexe et il comporte également des risques en laboratoire.

    3.) Les stocks d’osmium brut dans la cristallisation, les stocks des mines et les sociétés de transformation sont inclus dans le prix, dans la mesure où ils sont connus dans chaque cas. L’inutilisable parce qu’inconnu est la quantité d’osmium qui n’est pas extraite du nickel ou du platine et reste comme une impureté pendant la transformation ultérieure des deux métaux. Malheureusement, ces quantités sont définitivement perdues pour le marché de l’osmium. Ils peuvent seulement être estimés et pas valablement énoncés.

    4.) Les commandes, les précommandes, les niveaux de stock et la quantité de marchandises certifiées sont également traitées dans l’algorithme. Les demandes de renseignements du marché de l’osmium jouent un rôle mineur dans les prix, mais sont toujours considérées dans les scores inférieurs.

    5.) La quantité connue d’osmium, qui est certifié et disponible sur le marché, a une influence beaucoup importante. Le chiffre est déterminé et mis à disposition via la base de données d’Osmium World. Le facteur d’incertitude dans ce chiffre est la quantité d’osmium qui était déjà en circulation avant l’introduction de la base de données. Ces marchandises seront à nouveau certifiées au fil du temps par les instituts si les propriétaires le souhaitent. Cela rend la base de données des stocks totaux plus précise et plus significative d’une année à l’autre.

    L’osmium est un actif tangible qui n’est pas négocié en bourse. Des efforts sont en cours pour y parvenir, mais ne sont pas soumis au contrôle ou à l’influence d’un institut d’osmium.

Conseil mondiale d'osmium

  • Qu'est-ce qu'un institut ?

    Approval to use this word is only given to fully functioning established organisations that are already functioning as an institut. The range of activities may vary, but institutes are organisations that typically undertake research at the highest level, or are professional bodies of the highest standing.

    The factors that are taken into account include:

    • whether there is a good reason for establishing the institute.
    • whether the activities are regulated or unregulated.
    • whether the organisation already exists in some form.
    • the nature of any work it provides for other organisations.
    • the relevance and nature of support from existing organisations.
    • whether the institute offers training leading to its own qualifications.
    • whether the institute provides training or activities that support qualifications provided by other bodies such as universities or colleges.
    • whether the institute’s activities are supported by or associated with activities undertaken by a government body, an independent organisation established in the field or a funding organisation.

Revente d'osmium

  • Puis-je revendre l'osmium que j'ai acheté ?

    Cela dépend toujours de la demande du marché. Une bonne stratégie peut être d’avoir des produits d’osmium qui sont polyvalents dans leur utilisation. Un diamant d’osmium, par exemple, peut s’insérer dans presque n’importe quel type de bijoux sans avoir à modifier sa forme.

    L’osmium est vendu principalement à l’industrie manufacturière et aux joailliers producteurs, ainsi que directement à d’autres investisseurs ou collectionneurs.

    Chaque parti peut être certain que l’osmium ne peut pas être contrefait. Si une pièce d’osmium a reçu un code d’identification d’Osmium, elle est authentique, possède son certificat d’authenticité individuel et peut donc être vendue en toute sécurité entre particuliers. Si nécessaire, les instituts osmium locaux peuvent délivrer un nouveau certificat personnalisé à l’acheteur.

    Une garantie de vente n’existe pas.

  • Qui est disposé et capable d'acheter de l'osmium à des investisseurs ?

    Les transactions de vente privées peuvent être organisées par les acheteurs et les vendeurs à tout moment. En outre, les bijoutiers partout dans le monde sont susceptibles d’être les futurs acheteurs. Si dans les années à venir la demande augmente, alors les particuliers et les investisseurs pourrai avoir la possibilité de vendre directement aux bijoutiers.

    La base de données Osmium est utilisée pour faciliter les transactions qui n’impliquent pas un Osmium Institute afin de s’assurer que les deux parties en interaction ont la certitude que le produit spécifique est authentique et est vendu au bon prix.

  • Puis-je revendre l'osmium ?

    Une fois l’osmium acheté, il doit d’abord être stocké pendant un certain temps. Cependant, c’est toujours une excellente occasion d’investir de l’argent dans les biens matériels.

    Le marché de la bijoutrie avec de l’osmium vient de commencer, mais il connaît une croissance rapide.

    Les acheteurs de ce marché spécial sont les futurs joailliers. L’osmium devrait être conservé dans un cercle privé pendant au moins 10 ans afin d’obtenir le meilleur investissement possible.

  • Qu'est-ce que le marché secondaire de l'osmium ?

    Dans un marché secondaire, un groupe de clients ne peut acheter un produit qu’auprès des membres d’un marché primaire. Pour l’osmium, le marché primaire se réfère au marché des investisseurs et le marché secondaire se réfère au marché de la bijouterie, parce que ce n’est que dans ce dernier que « l’élément cosmique » est utilisé et consommé.

    Pour que le marché secondaire offre un retour sur investissement rendements que les investisseurs jugent acceptables, l’osmium doit être utilisé et traité comme un bijou. Toutefois, les stocks d’osmium ne devraient pas s’épuiser trop tôt pour assurer la disponibilité des investisseurs à des prix abordables pendant un certain temps sur le marché primaire. Par conséquent, un marché secondaire rentable du point de vue d’un investisseur exige un équilibre entre l’offre et la demande :

    Initialement, de plus grandes quantités d’osmium devraient être détenues par des investisseurs tandis que le marché de la bijouterie est relativement faible/petit. Au moment où les investisseurs commencent à revendre à plus grande échelle, le marché secondaire doit être prêt à prendre en main l’offre accrue sans que le prix ne baisse. Ainsi, le pari que les font les investisseurs, a également une composante de temps ; quand arrivera-t-il ? Si le marché secondaire est établi trop tard, le prix de l’osmium peut chuter puis augmenter fortement. Cependant, un comportement plus prévisible du prix de l’osmium serait naturellement plus sain pour les marchés.

    Dans ce contexte, la revente diminue au début du lancement du marché pour les investisseurs à court terme. Si, avec le temps, à mesure que les approvisionnements s’épuisent, le prix de l’osmium augmente alors qu’il est entre les mains d’investisseurs, et non de fabricants, les investisseurs ayant une perspective à long terme bénéficieront de cette évolution. Dans la transition du marché de l’osmium, passant du marketing pur au commerce, l’osmium devra inévitablement trouver son chemin en premier et les prix devraient être très volatils.

    Les experts supposent donc généralement que l’osmium a le potentiel de bien performer dans les premières années. Ensuite, après une phase de consolidation au cours de laquelle les acheteurs peuvent être en mesure d’acheter de l’osmium à des prix compétitifs, une pénurie totale d’osmium peut se produire, le scénario appelé le Big Band d'osmium. À ce stade, il est impossible de prédire le développement du prix de l’osmium parce que le fait qu’un métal ne peut plus être fourni, sauf par l’intermédiaire d’investisseurs est nouveau pour les marchés des métaux et est susceptible d’avoir un énorme impact.

  • Pourquoi les instituts Osmium ne sont-ils généralement pas autorisés à acheter de l’osmium cristallin ou à l’acheter sur le marché libre ?

    Comme les Osmium-Institutes (les instituts d'osmium) représentent les intérêts des mines et des fabricants, ils sont principalement concernés par l’introduction de nouveaux produits sur le marché. Le recyclage et le commerce ne font donc pas partie du domaine de responsabilité des instituts.

    Les instituts d'osmium sont essentiellement des organisations scientifiques avec des tâches dans le domaine de l’acquisition de connaissances, la vérification des connaissances, la médiation des connaissances. Ils sont l’organisme international de certification et en tant que tels, ils doivent rester neutres.

    De plus, les instituts d'osmium organise l’introduction initiale sur le marché. D’où le nom « Osmium Institut zur Inverkehrbrigungn und Zertifizierung von Osmium » - traduisant « Osmium-Institute pour introduire et certifier l’osmium ».

    Ce n’est pas leur fonction de commercialiser de l’osmium, ce qui est même interdit par le Conseil mondial de l’Osmium. Les instituts d'osmium gagneraient un avantage concurrentiel grâce à l’identification interne de l’osmium et de leur publicité, devenant ainsi une concurrence internationale pour les détaillants affiliés.

    La mise en place d’une plateforme de commercialisation de l’osmium sous forme physique ou en certificat ne sera donc jamais exploitée par un institut d'osmium, mais par des entreprises qui ont une expertise dans ce type de commerce. Les options de vente les plus réussies et les plus sensées sont les autres investisseurs ainsi que le marché des bijoux émergent. L’osmium n’est en aucun cas adapté à la spéculation à court terme.

Code d'identification de l'osmium (OIC)

  • Une personne privée peut-elle vendre à une autre personne privée ?

    Oui, c’est possible. L’acheteur recevra le certificat original du vendeur et comparera le produit spécifique d’osmium au certificat au moyen d’une inspection visuelle. Ceci est suffisant pour confirmer que le certificat correspond au produit spécifique d’osmium. Une nouvelle certification via un institut d'osmium est une autre option (un service de 70 € s’applique).

    Les produits en osmium peuvent facilement être identifiés via Internet au moyen de l’OIC (code d'identification de l'osmium, ou Osmium Identification Code) pour une pièce particulière d’osmium.

    Les particuliers peuvent vérifier le prix de chaque pièce d’osmium certifiée via Internet.

  • OIC, QR et OCC

    Chaque morceau d’osmium cristallin est scanné et mesuré en haute résolution par l’institut d'osmium allemand à l’aide de microscopes Keyence. Il est également pesé par des balances analytiques et les données résultantes sont stockées dans une base de données. Parce que la structure cristalline sur la surface de chaque pièce est unique et non reproductible, il est également appelé « empreinte cristalline » dans les cercles spécialisés.

    Les données haute résolution des analyses de la base de données Osmium-World sont liées à son code d’identification osmium (court OIC, pour Osmium Identification Code) et à un code QR. Le concept de code a été créé pour l’usage international par les autorités douanières. L’arrière-plan étant l’accessibilité rapide des balayages de surface afin de les comparer avec la pièce réellement présente d’osmium au passage frontalier. Pour le dédouanement, l’institut osmium peut également confirmer activement le propriétaire sur la base de données.

    Le prix indiqué correspond toujours au prix quotidien actuel qui serait facturé pour une nouvelle pièce comparable.

    L’Osmium-World-Database est accessible sur le site www.osmium-identification-code.com/fr. Lors de l’entrée de l’OIC, les données principales du propre Osmium peuvent être trouvées ici. L’OIC et le QR sont imprimés sur la boîte en aluminium noir dans laquelle l’osmium est livré.

    Il est obligatoire d’indiquer une adresse e-mail lors de l’achat d’osmium. L’adresse e-mail est nécessaire pour recevoir le nouveau code de changement de propriétaire (OCC) d’une pièce nouvellement acquise. Chaque acheteur peut être indiqué invisiblement dans la base de données s’il/elle le souhaite.

    Afin d’utiliser le code de changement de propriétaire, entrez votre propre OIC sur le site Web www.osmium-identification-code.com ou utilisez le code QR pour ouvrir le site Web. Le menu vous conduit aux champs pour changer le propriétaire ou le possesseur de la pièce.

    Lors de l’entrée du Code de changement de propriétaire, trois options se présentent :

    1) Si vous donnez temporairement votre osmium de votre propre possession, mais que vous voulez rester le propriétaire légitime, alors la pièce peut être réaffectée à plusieurs reprises à différents possesseurs. Cela est logique si vous stockez l’osmium dans un coffre-fort bancaire, prêtez-le ou donnez-le à une entreprise de transformation.

    2) Une pièce peut être transférée à un nouveau propriétaire, une seule fois. Cela s’applique à une vente, un don ou un héritage. En plus de la pièce, les droits d’effectuer un nouveau transfert de propriété sont transmis au nouveau propriétaire, qui reçoit un nouvel OCC pour cela.

    3) L’intention de vendre une pièce à un prix souhaité peut être exprimée sur le marché. Cette information est transmise aux grossistes du marché de l’osmium. Pour des raisons de protection des données, l’offre a lieu de façon anonyme. Les agents du marché effectuent le match et jouent le rôle d’intermédiaires de vente si l’offre et la demande correspondent. Il n’y a aucune garantie pour les matchs. L’osmium succombe généralement à de longues périodes de détention. Il ne s’agit pas d’un objet spéculatif ou d’un produit financier, mais plutôt d’un métal précieux et d’un actif dur.

Osmium-Institute Germany
Osmium-Institute Germany
Fenster schließen
Osmium-Institute Germany